segunda-feira, 29 de janeiro de 2018

La poésie est ma maison


La poésie est ma maison


Victoire Ayaovi Attipoe



La douceur

Le contour de tes yeux fait le tour de mon petit cœur
Tu es ma douceur
Ma couronne de lumière, berceau nocturne et sûr
Tu ne sais pas tout ce que j’ai vécu
C’est que tes yeux ne m’ont pas toujours vue.

Fragile et fine rosée
Vent frais et souvenir parfumé
Tes ailes couvrant le monde de ta sagesse
Bateau chargé du ciel et la mer
tu l’as mise dans mes vies des couleurs.

Ma joie dès l’aurore 
plus brillante que les astres
Le jour dépend de ton innocence
Toi qui es ma douceur par excellence.

Ne me laisse point dans l’indifférence
Quand tu es près de moi mon cœur balance
Si tu refuses mon amour je serai en grande souffrance.

Ma douce fleur répond ne garde pas plus le silence
De mes fardeaux, tu es ma délivrance
Mon existence entière ne dépend que de ta pureté
T’avoir auprès de moi me rassure.

Et tout mon sang coule dans ton regard
souvent, tu t’en souviens
quand on se promenait main dans la main
J’espère qu’à jamais tu vas demeurer mienne.

Brno Del Zou, Autoportrait  

Humain où vas-tu ?

Humain où vas-tu ?
Il n’y a pas le temps
Le temps n’a pas d’heure de passage
Humain où est ton cerveau ?
Leur as-tu vendu contre un peu de bonheur
Ils ont la mise sur toi avec leur belle parole
Avec leur discours bien rodé sur la liberté
Seul leur intérêt compte
Humain où as-tu mis tes yeux ?
Le monde refuse de regarder la réalité
On te vend le cancer
Et toi tu l’achètes sans te poser de question
Mais on trouve cela normal
Humain où sont passées tes jambes ?
Tu ne pourras plus jamais t’enfuir
Enchaîné à leur mensonge et drogue
Forcé d’avalé ce poison qu’ils te donnent
L’Etat a quelque chose d’hypocrite
Comme des vautours sur une proie
Il te ronge sans que tu puisses te défendre
Humain où sont tes mains ?


XXX


Je suis née à Lomé le 7 décembre 1995. Arrivée en France à l’âge de 2 ans, j’ai commencé à m’intéresser à littérature à l’école primaire à travers la poésie japonaise, les Haiku qui avaient pour thème l’esclavage. La poésie fait partie de ma vie à part entière. J’espère ainsi pouvoir toucher le plus grand nombre de personnes par ma poésie qui est le reflet de mon âme et mon imagination sans limites.Victoire Ayaovi Attipoe






  






 

   


Nenhum comentário:

Postar um comentário