terça-feira, 10 de maio de 2016

Oswald de Andrade : Passeur anthropophage



Oswald de Andrade, 1890 - 1954 :
Passeur anthropophage

Commissaires de l’exposition : Leonardo Tonus (Maître de conférence / université Paris-Sorbonne), Mathilde Bartier et Julie Champion
Traverse 4

14 janvier - 31 août 2016
à 11h00 (10h00)
Musée - Niveau 5 - Centre Pompidou, Paris

Accès avec le billet musée & expositions temporaires



Passeurs
Expositions-dossiers réalisées à partir des collections du Musée national d’art moderne


Ces expositions-dossiers sont présentées jusqu’au 31 août dans les salles du 5e étage du Musée, au cœur du parcours des collections modernes.

Depuis le 26 mai 2015, des expositions-dossiers, signalées par une couleur grise, ponctuent et intensifient le parcours de visite des collections modernes du Centre Pompidou. Renouvelés tous les six mois, ces modules de différents formats explorent une problématique commune. La deuxième séquence, présentée à partir du 14 janvier 2016, est à nouveau consacrée à ces grands « passeurs » que sont les historiens et critiques d’art, amateurs éclairés ou penseurs du temps dont le regard, le goût et l’amitié avec les artistes ont contribué de manière décisive à forger l’art du 20e siècle. À travers leurs points de vue particuliers, ces personnalités ont donné à voir et lire les œuvres modernes. Leur rendre hommage au cœur d’un parcours de visite reposant sur les grands jalons de l’art moderne permet de proposer des moments d’intensité susceptibles d’interroger la façon dont s’écrit et se bâtit l’histoire de l’art.


Les Stein, Blaise Cendrars, Wilhelm Uhde, Oswald de Andrade, Vassily Kandinsky et ses cours au Bauhaus, André Breton, Aimé Césaire, Robert Lebel, Francis Ponge, Siegfried et Carola Giedion, Bernard Gheerbrant, Alain Jouffroy et Reyner Banham sont autant de passeurs singuliers animés par une inaltérable curiosité. Attentifs à la nouveauté, audacieux dans leurs choix, ils sont de véritables découvreurs. Les Stein sont les premiers acheteurs des œuvres de Matisse et Picasso, tandis que Uhde valorise l’œuvre habité de Séraphine de Senlis. Personnalités souvent magnétiques aux prises de position fortes, certains rassemblent autour d’eux des artistes emblématiques, comme Breton, père du surréalisme, ou Lebel, catalyseur de nombreux projets artistiques et littéraires. Parfois eux-mêmes créateurs, notamment poètes ou écrivains, à l’instar de Cendrars, Andrade, Césaire, Ponge et Jouffroy, ils se lancent avec les artistes de leur temps dans l’expérience de la modernité.

Fruit d’un travail collectif réunissant les équipes du Musée, ces expositions-dossiers font l’objet d’un accompagnement particulier. Les Cahiers du Musée national d’art moderne consacrent à chaque séquence un hors-série semestriel, tandis que des conférences et des journées d’études spécifiques sont organisées au Centre Pompidou.




Oswald de Andrade, 1890 - 1954 : Passeur anthropophage


Dès les années 1920, de Andrade effectue plusieurs séjours à l’étranger et tisse des liens avec les principaux acteurs de l’avant-garde artistique et littéraire européenne, dont Blaise Cendrars, Constantin Brancusi, Pablo Picasso, Fernand Léger et Valery Larbaud.



Son Manifeste de la poésie Pau-Brasil, publié en 1924, participe d’un courant esthétique ancré dans la réalité brésilienne tant historique que contemporaine. Quatre ans plus tard, le Manifeste anthropophage inaugure une pensée originale, iconoclaste et libertaire, fondée sur la déglutition symbolique des modèles culturels importés. Il place dès lors Oswald de Andrade dans notre contemporanéité. « Tupi or not tupi, that is the question ! »








Nenhum comentário:

Postar um comentário