quinta-feira, 7 de novembro de 2013

Street-art em português


AKA Corleone e Kruella d'Enfer por Pedro Seixo Rodrigues
La plus grande exposition collective de street-art jamais réalisée
Par Mickaël C. de Oliveira
A Paris, dans le 13e arrondissement, une tour aux premiers abords désaffectée agresse le regard du passant. De couleur orange fluo au loin, agrémentée de graffitis, d’arabesques et d’autres œuvres d’art lorsque l’on s’en approche, la curiosité qu’elle fait naître en nous oblige le touriste de passage ou le Parisien de toujours à pousser les portes de « la plus grande exposition collective de street-art jamais réalisée ».
MAR por Pedro Seixo Rodrigues
Plus de 100 artistes de 16 nationalités différentes, venus des quatre coins du monde, aux styles artistiques aussi variés que surprenants se sont succédés pendant sept mois et se sont partagés pas moins de 9 étages composés de 36 appartements (avec entre 4 et 5 pièces). Ce projet fou, né de l’imagination de Medhi Ben Cheikh et la Galerie Itinerrance, s’est fait dans la plus grande confidentialité.
VHILS por por Pedro Seixo Rodrigues
Mais il n’aurait jamais vu le jour sans le soutien de la Mairie du 13e et de l’accord du bailleur de l’immeuble ICF Habitat Sablière qui prévoit de détruire « la Tour 13 » fin 2013, et avec elle toutes les œuvres réalisées bénévolement. La destruction sera d’ailleurs retransmise en direct sur le site officiel www.tourparis13.fr et fera également partie d’un documentaire en cours de réalisation, signé Thomas Lallier, qui sera diffusé sur France O en 2014.  
Torre por Pedro Seixo Rodrigues
Largement relayé dans les médias à la suite de l’inauguration presse le 16 septembre dernier, cet événement a été une aubaine pour les nombreux artistes portugais conviés, 11 au total. On compte parmi eux bien évidemment le géant VHILS, Pantónio, qui a depuis cette expérience décidé de quitter le Portugal et de s’installer définitivement à Paris (et qui a participé en septembre dernier au projet le M.U.R. à Mulhouse), Mário Belém, Add Fuel (le 25 octobre prochain au M.U.R. de Mulhouse), Corleone, Eime, João Samina, Mar, Paulo Arraiano, Kruella d’Enfer, et le projet MAISMENOS de Miguel Januário qui n’a pas été créé pour laisser le public français indifférent (vous verrez par vous-même !). A noter également la présence de nombreux artistes brésiliens : 2mil, Ethos, Flip, Herbert Baglione, Loiola, Rapto, Speto et Tinho.
:±MAISMENOS± por Pedro Seixo Rodrigues
Lara Seixo Rodrigues, l’une des membres de l’organisation du festival de street-art WOOL (Covilhã), a confié que la responsable de la galerie avait été grandement satisfaite par le travail réalisé par les « Portugais du deuxième étage. » « Notre étage était souvent montré aux artistes comme exemple avant qu’ils ne commencent leurs œuvres, pour sa qualité artistique mais aussi parce que nous avons été pratiquement les premiers à prendre part à cette initiative. Il nous a été demandé que chaque artiste exprime dans son œuvre son monde. Et je pense que, même si je ne suis pas la mieux placée pour le dire, notre étage est clairement le plus cohérent», a déclaré celle qui a choisi les artistes portugais qui ont participé à cette aventure. Une impression qui nous est également tout de suite venue lors de notre première visite. En effet, même si d’autres œuvres nous ont tapées dans l’œil (comme celles de Guy Denning), c’est dans l’étage portugais que la variété est la mieux combinée, alliant des styles aussi divers qu’esthétiquement attirants.

           Pantónio por Pedro Seixo Rodrigues
Nous vous invitons donc à vous rendre au 5, rue Fulton, et à entrer dans un tout autre univers. L’exposition sera ouverte au public jusqu’au 31 octobre prochain. L’accès est toutefois limité à 49 personnes. La Tour 13 sera fermée au public tous les lundis, et ouverte du mardi au dimanche de 12h à 20h (dernière visite à 19h15). L’entrée est gratuite. 
Add Fuel por Pedro Seixo Rodrigues

(*) Mickaël C. de Oliveira nasceu em 1989 nos subúrbios parisienses. Mestre em Estudos Portugueses e Lusófonos pela Universidade Paris Sorbonne Paris-IV, sempre teve como objetivo a divulgação de artistas portugueses emergentes ou simplesmente não conhecidos. Mickaël C. de  Oliveira é escritor e colabora para o Blog Estudos Lusófonos. Leia suas outras reportagens e crônicas na rubrica Culturas Urbanas. 
Texto publicado inicialmente com algumas modificações no Lusojornal : http://www.lusojornal.com/

Nenhum comentário:

Postar um comentário