segunda-feira, 17 de janeiro de 2011

João Cabral de Melo Neto


Séminaires Doctorants
24 janvier 2011 

La structure du paysage chez le poète brésilien João Cabral de Melo Neto
Márcia Rambourg




Proposition de communication : ébauches, plan(s), « mouvements », recherche bibliographique et problématiques envisagées autour de l’esthétique de l’œuvre poétique de João Cabral de Melo Neto dans l’étude du paysage.
Résumé : João Cabral de Melo Neto nous a légué une œuvre vivante et complexe de par sa rigueur de composition et par son degré de travail et de (re)construction sémiotiques dans l’acte de lecture. En nous invitant à « voir » dans le poème, João Cabral nous invite, ainsi, à parfaire notre perception de la poïesis (de ce qu’elle doit être dans son essence) en nous invitant à y voir et à y revoir les espaces textuels et les espaces architextuels dans l’expérience du texte poétique et dans la possibilité du poème. La poésie de Cabral est donc non seulement une poésie de l’espace, mais une poésie de la réflexion sur l’espace en poésie. Ainsi, si le spectateur de la poésie de Melo Neto se laisse promener dans le Nordeste brésilien par le discours d’un Capibaribe éloquent qui lui prête ses yeux, sa voix et son corps ou dans une Séville personnifiée qui séduit dans son paysage urbain en mouvement – « (...) Sevilha andava ou fazia andar quem a andasse (...) » - , il est également confronté à un basculement de son horizon d’attente par la réorganisation d’autres horizons et d’autres perspectives narratives et censé repenser, à son tour, aux possibilités spatio-temporelles du texte qu’il vient de percevoir. João Cabral de Melo Neto nous transporte, ainsi, dans les méandres du logos et du mythos en élargissant notre capacité de voir en poésie, de voir l’espace de la poésie et reformulant, peut-être,  le ut pictura poïesis en ut poïesis pictura : la peinture étant comme la poésie, l’espace devient narratif.
Problématique : Comment envisager et développer une étude sur le paysage dans la poésie de João Cabral de Melo Neto sous l’égide des préoccupations esthétiques majeures, dont la composition poématique et l’artialisation de la parole ?
Méthodologie : La rédaction est, en principe, divisée en trois grandes parties, à savoir : l’espace rural brésilien, l’espace urbain brésilien, et, finalement, l’espace de la poésie. Chaque partie embrassera trois autres parties qui sont en cours de reformulation.

16h30-18h30
Institut d’Etudes Ibériques
31, rue Gay Lussac
75005 Paris
                                                                        

Nenhum comentário:

Postar um comentário